L’Intelligence Artificielle de Facebook pour se faire arrêter après avoir senti quelque chose de poisson

L’Intelligence Artificielle, qui va être la prochaine tendance de la technologie, a également ses effets. Récemment, les bots fabriqués par une organisation Facebook ont commencé à parler l’un l’autre dans une langue qu’ils ne peuvent comprendre, ce qui a augmenté les problèmes de confiance sur l’IA.

Chaque innovation peut être utilisée pour la bonne et la sagesse en attendant et s’appuie sur la façon dont elle est utilisée et à quelle utilisation est-elle utilisée. La situation avec Intelligence artificielle (AI) est donc la même. La conscience de la contrefaçon est la connaissance contrôlée par des machines qui leur fournissent des attributs humains comme un leadership de base, une raison d’être, une innovation et une compréhension enthousiaste.

Cela s’effectue en construisant des structures complexes, en les implantant avec une puce appropriée et en renforçant la machine avec un calcul auto-créateur étonnant. En termes, c’est comme la production d’une autre classe de créatures savantes comme les gens, les créatures.

Les robots d’AI ont commencé à parler les uns aux autres

C’étaient une partie de la découverte des yeux, des traits de sourcils qui devinrent une sensation de Web en retard. Rejoint par des illustrations fantômes de robots à la recherche défavorable et un nombre excessif de références à l’établissement Terminator, ces articles

Les articles couvraient une histoire en ce qui concerne Facebook en fermant une cellule créée par l’homme (IA) conçue pour associer et consulter des personnes après que les unités d’AI auraient fait leur propre dialecte pour subverser la supervision humaine et parler avec leurs partenaires d’AI. C’était un spectacle de Skynet sur chacun de nos sentiments de peur pour que l’IA devienne sensiblement plus rapide que les individus et assume le contrôle sur le monde.

Facebook a bien fini ses cadres d’Intelligence Artificielle alors que les chatbots alimentés par l’IA ont construit leur propre dialecte qui n’est pas humain-raisonnable. Les analystes du Laboratoire de Recherche AI ​​(FAIR) de Facebook ont ​​découvert que les chatbots ont commencé à discuter entre eux dans un autre dialecte sans sources humaines d’informations. Les bots utilisaient d’abord l’anglais pour parler avec eux encore après avoir effectivement fait un autre dialecte, les robots dépendaient de la machine pour déterminer comment améliorer leurs capacités relationnelles.

Cet événement s’est produit quelques jours après un duel verbal entre les visionnaires technologiques, Elon Musk et Mark Zuckerberg. Le directeur général de Tesla, Elon Musk, s’est adressé à l’information de Mark Zuckerberg sur l’information de Mark Zuckerberg, ajoutant en outre des problèmes à la lumière des risques posés par ces frameworks de conscience contrefaits auto-apprentissage propulsés.

Toutes ces occasions ont ramené la concentration à l’éminent chercheur britannique Stephen Hawkings 2014 affirmant que l’IA pourrait effacer toute la race humaine. En dépit du fait que nous avons accumulé une tonne dans le domaine du raisonnement informatisé et de l’apprentissage par machine, nous ne sommes pas encore conscients des résultats de la croissance de ces avancées propulsées.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*